Page Précédente ¤¤¤¤¤¤ Avec Ptitblog.net [19-26 Octobre 2009] ¤¤¤¤¤¤ Page Suivante

 

 
 
 
 
 

¤ Interview de Najoua BELYZEL par PTiTBloG.net ¤ [02/11/2009]

<> Voir la Galerie Photos

 

Troisième partie de l'interview de Najoua BELYZEL : après vous avoir dévoilé tous les titres de son nouvel album "Au Féminin" à paraître le 23 novembre, Najoua va tout vous dire sur son duo Viola avec Marc Lavoine dont elle nous avait parlé la dernière fois. Elle se confiera aussi sur ses envies de scène. C'est parti pour cette dernière partie !

"Viola" Duo avec Marc LAVOINE - Ses Envies de Scènes

 
PTiTBloG : Précédemment, tu nous as confié que "Viola" était ta chanson préférée de l'album : "C'est celle avec laquelle je rêverai de porter mon album, qu'elle explose au grand jour même si elle est triste." Ce titre est un duo avec Marc Lavoine, peux-tu nous en dire plus ?
Najoua BELYZEL : Tout d'abord, il faut que je revienne sur l'essence, l'histoire du morceau. Christophe CASANAVE a travaillé sur un projet avec Marc LAVOINE en 2005 avec "Toi, mon Amour". J'ai sorti mon premier album en 2006 et je travaillais déjà avec Christophe depuis longtemps alors que les gens disent que je travaille avec le compositeur de Marc LAVOINE et cela me fait rire.
Marc est venu en début d'année au studio où l'on travaille pour mettre en place une future collaboration pour son album qui vient de sortir. Christophe lui fait écouter "La Semaine Prochaine" et d'autres titres. Il décide de lui faire écouter ce qu'on faisait ensemble et lui a proposé "La Bienvenue". Marc a adoré, nous a donné des conseils sur la voix et a dit à Christophe qu'il aurait bien aimé chanter avec moi mais le titre était déjà sorti.
Ensuite, Marc écoute "Au Féminin". Il adore le thème car les femmes sont quelque chose d'important pour lui car il adore tout ce qui a attrait au féminin. Il écoute alors Viola qui était à l'origine une chanson solo. Elle n'était pas encore sortie alors il l'a choisie pour faire un duo. C'est de là qu'est née cette collaboration. Pour moi, c'est un grand honneur. Marc LAVOINE quand il a fait le duo n'a pas voulu changer un seul mot et c'est génial. Je suis super contente car je pensais qu'il aurait voulu changer un ou deux mots mais il a aimé ce que j'ai écrit.
Cette chanson fait pleurer. Même moi des fois je me disais que c'était honteux de vouloir faire pleurer les gens comme ça. Au fond de moi, j'avais un petit peu peur de savoir comment il allait prendre le thème. Dans ce texte, je parle du chaos de plusieurs femmes qui tombent amoureuses et qui ne comprennent pas que l'amour est sensé les rendre heureuses et non le contraire. Je parle aussi d'excision, de situations où on a voulu "Tuer" la femme pour qu'elle n'existe plus en tant que telle et qu'elle ne puisse connaître l'amour. Quand j'ai raconté l'histoire à Marc, il a été encore plus emballé.
Les deux voix se sont mariées, nos univers aussi. Marc a son univers, il a une carrière qui est sublime, il est généreux, gentil. Mon Album tourne autour du féminin et je trouve que c'est l'artiste masculin le plus sensible à la féminité. Il est doux, il comprend les femmes, il a fait beaucoup de duo avec elles. Cette chanson là est ma préférée de l'album et c'est celle avec laquelle je rêverai de porter mon album, qu'elle explose au grand jour même si elle est triste. "Viola" parle d'excision et c'est aussi un visage de femmes multiples qui ont souffert, qui ont vécu des conditions difficiles.
Au début, on a trouvé ce nom "Viola" qui faisait comme un grincement dans les oreilles mais il avait aussi quelque chose de joli. A partir du prénom, on a écrit tout de suite le refrain. Le texte n'était pas terminé et j'ai cherché sur internet le prénom Viola pour voir qui était rattaché à ce prénom et je suis tombée sur Viola LIUZZO. Cette femme s'est battue pour l'obtention du droit de vote des femmes noires aux Etats-Unis et les membres du Ku-Klux-Klan l'ont abattue lors d'une marche très importante. A cet instant la chanson prenait encore une autre ampleur.
A la fin, on a écrit "On t'a retrouvée Viola /Dans la Seine près de chez moi /Je t'ai reconnue Viola/ Il y a des yeux qu'on n'oublie pas". Une semaine après, Katoucha est décédée et on l'a retrouvée dans la Seine. Avec Marc, on s'est dit que c'était aussi un hommage pour elle. C'est pour cela que je dis que Viola a un visage multiple : il y a du Viola LIUZZO, du Katoucha, des jeunes femmes au Mali qui ont à peine 11 ans et qu'on excise...
Il faut parler de ces choses là sans rentrer dans un truc trop lourd. C'est important de le mettre en chanson, que ce soit doux, beau. C'est une jolie ballade sans avoir besoin de hurler, de pleurer. Les choses difficiles dites en chanson passent beaucoup plus facilement.

PTiTBloG : Parlons maintenant de la scène : nous t'avions découverte à Paris à la Scène Bastille, quels souvenirs gardes-tu de cette expérience ?

Najoua BELYZEL : C'était un peu comme mes premiers pas. A chaque fois, on réapprend des choses. L'envie de scène m'animait à mort et tous les jours, je demandais à ma maison de disque quand est-ce que j'allais faire des concerts. Etant donné que je suis une jeune artiste qui commence et que je ne peux pas remplir de grandes salles, j'avais demandé de commencer par une petite salle de 200/300 personnes.
J'ai vraiment bossé même si je n'étais pas tout à fait au point mais c'est aussi cela qui est beau. J'étais aussi heureuse de mettre des visages sur les gens qui avaient acheté mon album et de les avoir près de moi. Ce qui m'a fait flipper est le fait que les gens connaissaient tout par coeur. Des fois, ils commençaient même avant moi, ils prenaient le pas sur tout. C'était vraiment une très belle danse. Je me suis éclatée. Ton coeur bat à toute vitesse, tu as l'impression que tu vas mourir. C'est fabuleux. J'aimerai vraiment renouveler cette expérience.
Je ne pense pas que j'adorerai devenir une machine de guerre car c'est fatigant. A la fin, même si tu as du plaisir, c'est un peu faux. C'est peut-être aussi parce que je n'ai pas la chance de le faire que je ressens ça. De toutes les façons, j'ai hâte d'interpréter mes titres en live, de bouger...
PTiTBloG : Pour terminer cette interview, un dernier mot pour les lecteurs de PTiTBloG ?
Najoua BELYZEL : Rendez-vous le 23 novembre pour la sortie de l'album "Au Féminin" mais surtout rendez-vous à mes prochains concerts. Je leur dis aussi "Peace and Love" même si cela peut faire ringard mais je suis un fond dans ça en ce moment (rires).
PTiTBloG : Un énorme merci Najoua pour tes réponses à nos questions. On rappelle que ton album "Au Féminin" sera disponible dans les bacs le 23 Novembre et que le nouvel extrait en est M (Hey Hey Hey) dont on peut re-découvrir le Clip tout de suite !

 

  Le Webzine de l'Actualité Culturelle au Quotidien