¤¤¤¤¤¤ Musique.evous [15 Janvier 2009] ¤¤¤¤¤¤ Page suivante

 

 
 
 
 

¤ Interview de Najoua BELYZEL par Musique.evous ¤ Première Partie

<>

Après avoir connu le succès en 2005 notamment grâce au tube Gabriel, l’année 2009 résonne comme celle de la Confirmation pour Najoua Belyzel. Avec au programme la parution d’un deuxième opus très attendu qui comprend notamment un duo avec Marc Lavoine, la jeune chanteuse espère bien imposer son style inimitable sur le marché français du disque.
Avant la sortie d’"Au féminin", elle est revenue pour Musique.evous sur l’enregistrement de cet album qui lui tient tant à cœur. Rencontre.

 
Musique.evous.fr : Bonjour Najoua ! Ton premier album est sorti en 2006, comment as-tu vécu son succès dans les charts ?
Najoua BELYZEL : La première vague du succès, avec Gabriel, m’a complètement asphyxiée parce que je ne m’y attendais pas du tout. Quand on démarre, on n’a pas de recette pour faire un tube. Mais j’étais contente parce que c’était vraiment moi. J’avais déjà une première expérience, notamment avec Benoit, mais je ne m’étais pas du tout imaginé une telle réaction du public. Je ne m’attendais pas non plus au succès à l’étranger, en Russie, au Québec, en Suisse, en Belgique ou en Israël. Après, quand l’album est sorti, c’était encore autre chose. J’ai vraiment adoré parce que je n’ai pas triché et que les gens ont accepté une part de vérité en moi.
Musique.evous.fr : Comment s’est déroulé l’enregistrement de ton nouvel opus ?
Najoua BELYZEL : L’enregistrement a pris un certain temps parce qu’avec Christophe CASANAVE, on est seulement deux pour la production, l’écriture et la composition. Pour les textes, j’ai besoin de travailler sur des mélodies déjà prêtes. Je n’aime pas reprendre des textes qui datent un peu et aller chercher des choses déjà faites depuis longtemps. Je fais vraiment du sur-mesure à partir de ce que me propose Christophe, c’est assez instinctif. Je tiens énormément à dire ce que je ressens sur le moment.
Musique.evous.fr : Pourquoi as-tu décidé de l’intituler "Au féminin" ?
Najoua BELYZEL : Au début, l’album devait s’appeler "Moderato Cantabile" parce que j’étais en train de lire le roman de Marguerite Duras mais j’ai finalement changé d’avis. J’ai préféré revenir à quelque chose de plus personnel, plus proche de ma personnalité.
Pour trouver un nom, j’ai regardé la liste des chansons que j’avais déjà écrites et je suis tombée sur le morceau
Au Féminin. J’ai trouvé que le titre correspondait bien à ce qu’est le disque, c’est-à-dire ma vision de ce qui me touche, en tant que jeune femme.
Musique.evous.fr : Quel est la différence entre tes deux premiers albums selon toi, au niveau des textes et de la musique ?
Najoua BELYZEL : Au niveau des textes, c’est un peu plus précis sur ce que je suis et sur ma vision des choses. Dans le premier, c’était beaucoup plus ouvert et universel, il y avait des chansons sur la schizophrénie, sur les abus sexuels, sur la guerre. J’ai voulu faire quelque chose de plus intérieur, sur la façon dont je vois les choses en tant que femme. En général, les paroles restent mystiques parce que ca fait partie de moi… même si ca fait peur à certaines personnes.
Sur le premier album, on a souvent qualifié ma musique d’OVNI, un mélange entre électro et son des années 80. Sur ce deuxième disque, il y a encore des synthés mais j’ai essayé de faire quelque chose de vintage et d’actuel. Certaines chansons du disque pourront d’ailleurs être remixées par des DJ connus.
Musique.evous.fr : Que penses-tu de la comparaison souvent faite avec Mylène Farmer ? Est-ce que tu apprécies son travail ?
Najoua BELYZEL : J’ai toujours été bluffée par cette comparaison, j’ai essayé de comprendre et je vois tout à fait où les gens veulent en venir. Mylène Farmer a eu la chance de pouvoir faire des choses fabuleuses au niveau de ses clips. Pour le clip de Gabriel, j’ai tourné au même endroit qu’elle et c’est ce qui a déclenché la comparaison. Maintenant, à chacun de mes clips, les gens vont essayer de trouver des ressemblances avec elle. Je suis contente d’être comparée à elle parce qu’elle a fait des choses extraordinaires, je trouve que j’ai de la chance. Mais je n’ai jamais voulu m’en inspirer ou recopier. Le seul clin d’œil à Mylène Farmer que j’ai fait, c’est dans le clip de Comme toi où je porte une perruque rousse pendant une seconde dans un miroir. D’ailleurs, personne n’a remarqué qu’il y avait une de ses chansons qui contenait la phrase "Et tombe l’Ange Gabriel"...
Musique.evous.fr : Qu’est ce qui te rapproche de Marie Laforêt de qui tu as repris la chanson Viens, Viens à l’été 2008 ?
Najoua BELYZEL : Je ne connaissais pas beaucoup Marie LAFORET et c’est Christophe CASANAVE, mon acolyte, qui m’a fait écouter cette chanson. Quand j’ai regardé la vidéo d’une émission qu’elle a fait à l’époque avec Guy Lux, j’ai pleuré parce qu’elle l’interprétait en live tout en pleurant. Je me suis dit que j’allais la reprendre parce que j’adorais la chanson. Je voulais vivre un peu ce qu’elle a vécu à l’époque. Je l’ai fait pour faire patienter avant la sortie du deuxième album, pour montrer que je rentrais bien dans la famille de la variété et aussi pour diversifier mes influences.
Musique.evous.fr : Est-ce une volonté de ta part de toujours garder une part de Mystère ?
Najoua BELYZEL : Je ne veux pas garder une part de mystère, c’est juste que si on ne me voit pas dans les magazines people, c’est parce que je ne sors pas beaucoup, je vais juste dans des soirées caritatives, comme avec ELA ou Handicap International. Ca m’arrive quand même d’aller dans des grands magasins où les gens me reconnaissent mais ce n’est pas mon truc en général. Je veux seulement être fière de ce que je fais. Je ne veux pas trop m’exposer, surtout que j’ai déjà reçu des lettres de menace qui m’ont fait un peu peur.
Musique.evous.fr  : Pourquoi as-tu décidé de communiquer avec tes fans au travers d’un blog ?
Najoua BELYZEL : Au départ, mon site officiel devait être prêt pour le 15 décembre, pour mes 27 ans, mais il y a eu du retard parce que la personne qui devait s’en occuper à eu quelques problèmes personnels. J’ai décidé de reprendre les choses en main en créant un blog. J’ai voulu y parler de mon actualité et montrer en avant-première le clip de "La Bienvenue". Il y aura aussi une sorte de bande-annonce pour présenter l’album. On n’est jamais mieux servi que par soi même !
Musique.evous.fr  : Quels artistes écoutes-tu en ce moment ?
Najoua BELYZEL : En général, j’aime bien écouter de la musique classique parce que j’ai besoin de me détacher de ce qu’on entend à la radio pour aller dans les racines de la musique. Sinon, j’aime bien les groupes scandinaves comme Röyksopp ou The Do. J’aime beaucoup Alister et sa chanson "Qu’est ce qu’on va faire de toi". J’adore Jacques Brel parce que ça me rappelle mon enfance. En 2008, j’ai beaucoup écouté Adele et Amy MacDonald. Il y a aussi une chanson qui s’appelle "What Else Is There" de Röyskopp qui correspond un peu à mon univers, au niveau de la musique et de l’ambiance du clip...
 
 

 

  [Copyright Programme Musique.evous.fr]