Page Précédente ¤¤¤¤¤¤ Avec Hallmusique.net [22 Novembre 2009] ¤¤¤¤¤¤ Page Suivante

 

 
 
 

¤ Interview de Najoua BELYZEL par Hallmusique.net ¤ Deuxième Partie

<> Voir la Galerie Photos

 
Najoua BELYZEL : Najoua Belyzel • Des Infos sur son prochain Titre
Au lendemain de la commercialisation digitale de son nouveau single, M (Hey hey hey), et à la veille de la sortie (digitale, elle aussi) de son nouvel Opus, "Au Féminin", Najoua BELYZEL répond aux questions de Hall-Musique. Passé, présent, futur, tout y passe...
 
Hallmusique.net : Bonjour Najoua ! Nous avons l'habitude de commencer nos interviews par une présentation de l'Artiste, mais cela me semble, aujourd'hui, assez dispensable. Cependant, si on te demandait de te décrire en 5 Adjectifs (et pas un de plus !) Quels seraient-ils ?

Najoua BELYZEL : Bonjour Stéphane, Bonjour à Tous.
Avant de commencer je souhaiterais vous remercier car je suis très heureuse de pouvoir partager ce petit moment avec vous. Entre nous, cette première question n'est pas si évidente que cela... C'est difficile de se définir ou de se décrire... Mais je dirais Rêveuse, Curieuse, Instinctive, Paradoxale et Incisive.

Hallmusique.net : Tu collabores avec Christophe CASANAVE depuis quelques années. Comment se passe votre travail ? Comment vous le répartissez-vous ?
Najoua BELYZEL : Christophe Casanave et moi travaillons en duo, depuis le 1er jour, celui où l'on s'est rencontré "Aux portes du non-hasard." (sourires)
Il est d'abord le premier à avoir cru en moi puis il est devenu mon compositeur et j'ai la chance de recevoir de sa part, du véritable "sur-mesure". Nous allons dans un seul et même sens et donc nos idées s'accordent et se dessinent en chansons. Lui dans ses compositions, qu'il me propose et qui sont comme des évidences, et puis mes idées, mes "Maux", les thèmes que je veux raconter et défendre... En somme, nous formons une alliance. Il n'y a franchement pas de schéma ni de recette. Il compose. J'écris. Nous imaginons. (rires)

Hallmusique.net : Et sur ton Album à paraître, "Au Féminin", as-tu travaillé de façon poussée avec d'autres personnes ?

Najoua BELYZEL : Sur "Entre Deux Mondes", mon premier Album, nous avions eu la chance de travailler avec Jean-François BERGER (Marc LAVOINE, Benabar, et tout récemment Mylène FARMER en concert) et c'est un peu lui qui avait donné l'idée du son 80's qu'on pouvait avoir sur nos premiers morceaux (Gabriel entre autres). Par la suite Jean-François et Christophe en faisant les arrangements s'en sont donnés à cœur-joie en co-réalisant l'album. Après le premier album, Christophe et moi avons décidé que la sonorité "Belyzel" devait évoluer et c'est pour cela que j'ai voulu proposer des choses encore plus variées. Pour moi le nouvel Album "Au Féminin" est plus riche au niveau sonore que le premier et le travail y est plus abouti. Outre Franck AMSELI, guitariste déjà présent sur "Entre Deux Mondes" de nouveaux musiciens sont venus nous prêter main forte : l'arrangeur de cordes Marc BERCOVITZ et surtout Nicolas SUBRECHICOT (Just A Man), ce dernier nous a été d'un grand secours pour réenregistrer les morceaux perdus tant et si bien qu'il s'est retrouvé tout naturellement à co-réaliser certains titres d' "Au Féminin" avec Christophe CASANAVE.
Hallmusique.net : Peux-tu nous parler un peu plus de ton duo avec Marc LAVOINE, sur le titre "Viola" ? Comment s'est passée votre rencontre ?
Najoua BELYZEL : Oui quel plaisir de te parler de "Viola", qui est ma chanson préférée : elle est un peu "la Reine" de cette album. "Viola" est une très belle histoire même si les mots sont sombres, une histoire à visages multiples, un peu comme un témoignage et aussi un hommage... Une femme qui porte la croix de plusieurs autres et qui donne une belle leçon d'Amour à chaque refrain. Je ne vais pas vous en dire plus, il suffit de l'entendre pour la comprendre.
C'est une chanson que j'interprétais seule au départ puis elle est devenue un duo sublimé par une très belle voix masculine, celle de Marc LAVOINE... La rencontre s'est faite très naturellement grâce à Christophe CASANAVE qui a plusieurs fois collaboré avec lui en 2005 sur le titre "Toi, Mon Amour" qui a connu un certain succès puis sur "Volume 10" le dernier album de Marc Lavoine. C'est au mois de janvier 2009, que Marc a rendu visite à Christophe qui travaillait sur mon deuxième Album. Il a écouté "La Bienvenue" par curiosité et il a adoré. Ensuite, il a écouté "Viola" et il est tombé en amour du texte et de la mélodie. De fil en aiguilles, de rencontres en rencontres (hors studio) J'ai tissé un lien de fraternité avec cet artiste que je respecte énormément et avec lequel j'ai eu l'honneur de partager des très belles émotions par cette chanson.
Hallmusique.net : Avant de parler de ton nouvel Opus, j'aimerais que l'on revienne sur le premier, "Entre deux Mondes en équilibre", que j'ai adoré (la barre est haute pour ce nouveau projet). C'est un concentré de tubes, pourtant l'exploitation a été assez courte. Pourquoi ? Des titres comme "Stella" ou "Bons Baisers de Paris", ne méritaient-ils pas d'être sortis en single, vu l'accueil réservé aux trois premiers ?
Najoua BELYZEL : Je suis entièrement d'accord avec toi... le titre "Rentrez aux USA" aussi l'aurait mérité. Il m'a fallu du temps pour me faire à l'idée que mes idées n'étaient pas suffisantes et que mon label en avait décidé autrement. Autrement dit après La chanson "Comme Toi", il m'était demandé un second opus dans l'immédiat... parce que... parce que c'est tout... Je ne sais pas pourquoi, finalement. Et je ne veux plus chercher à comprendre. Ce qui compte aujourd'hui c'est que j'ai travaillé énormément, j'ai pris le temps qu'il fallait et j'ai laissé mon cœur ouvert, ce second Album est un très bon album. Je suis vraiment très fière, je ne triche pas, je ne mens pas et je pense que "Tout va bien"...
Hallmusique.net : On se souvient tous du parcours de "Gabriel", rentré relativement bas dans le top, et qui, au fil des semaines, a grimpé, grimpé, grimpé, jusqu'à atteindre le podium. A ce moment là (et plus généralement), étais-tu du genre à regarder avec la plus grande attention les chiffres de ventes du titre ?
Najoua BELYZEL : Franchement, les yeux dans les yeux... Oui ! Je me souviens d'une certaine 38ème place et d'une ascension plus ou moins rythmée (rires...). En réalité je n'allais pas les chercher ces chiffres, mais on me les mettait tout simplement sous les yeux. Je voyais grandir, grandir, et encore grandir cette belle histoire. Et j'étais dans une sorte "de stupeur et tremblements" (rires...). Mais ce n'est pas ce qui compte aujourd'hui. Vous le voyez très bien, le marché du disque s'est complètement métamorphosé et bien d'autres réflexions sont à débattre quant à l'avenir de ce marché.
Hallmusique.net : En parlant de "Gabriel" : Quand pourrons-nous enfin entendre la Version espagnole du titre ?
Najoua BELYZEL : (Rires)
Cela m'a été proposé il y a si longtemps que je n'avais pas réétudié l'idée. (ndlr, on a bien fait d'en parler, du coup !)
Ceci dit, ma professeur de chant est d'origine hispanique et je lui en toucherai un mot. Parce que je suis sûre que ce sera "réussi" si les choses se font sans prétention et en toute naïveté.
Hallmusique.net : On t'a souvent comparé avec d'autres artistes très connues : tu as eu droit à de nombreux parallèles avec Mylène FARMER, Madonna (dans le cadre du clip de "Je Ferme Les Yeux"). Tu disais à cette époque que tu t'en sentais honorée. Pourtant, les paroles de "M", passé le côté "dédicace", peuvent aussi montrer une certaine lassitude de ta part, comme une volonté de mettre les choses à plat une bonne fois pour toutes : C'était ton objectif ?
Najoua BELYZEL : Vous savez, Tout le monde "M" les comparaisons, les oppositions, chacun le fait à sa manière c'est tout à fait naturel et humain. Dans la musique, et en plus en France c'est très à la mode de chez nous (rires...) parce qu'en réalité lorsque je suis allée en promo dans d'autres pays, jamais il n'y a eu de comparaison avec qui que ce soit. C'est surtout ici qu'on compare. Je pense sincèrement que tout est lié et que tout a plus moins déjà été fait... Nous sommes au 21ème siècle, la boucle se boucle.
La première fois que j'ai été comparée, je ne comprenais pas. Puis j'ai compris puis à nouveau, je n'ai plus compris.
Dans "M", je m'adresse aux détracteurs, justement à ces faiseurs de "faux troubles" qui ne cessent de m'enfermer dans une cage si petite qu'à la fin il y avait à peine une lettre qui ne tenait à l'intérieur, ce "M". Dès lors, je me suis amusée au lieu de me justifier, de me laisser perdre ou pire, me corrompre... J'ai laissé tout ces bruits de fonds comme des hey hey hey se mélanger avec cette Lettre M, de l'Amour & de la Haine dans une chanson très simple, facile à retenir et fraiche. "M" c'est Aime ton prochain. Et ce discours appartient avant tout à Dieu.
Hallmusique.net : Venons-en à ce nouveau Single, d'ailleurs. Les échos sont très bons, tant concernant le titre que le clip. Pourtant, on peut lire des critiques, notamment par rapport à la relative facilité des paroles. Comment doit-on interpréter ce contraste entre les couplets (plein de petits symboles) et le refrain ?
Najoua BELYZEL : Je suis très heureuse que ce nouveau single soit apprécié des radios et des médias. Il y a "Ma vie n'est pas la tienne" aussi que beaucoup souhaitaient découvrir en premier .
Mais finalement, c'est "M" qui a été choisi, une chanson fun et punchy, dite "Radio-friendly" (
sourires...) avec un refrain sous forme de gimmick (Hey Hey Hey) mais sans parole, cette fois, pour exprimer mon enfermement d'une manière très claire, avec le sentiment que quoi que j'écrive c'est directement comparé à quelqu'un. Mais pour tout vous dire, à la fin, tout cela me fait réellement sourire car je me suis beaucoup amusée sur cette chanson. Il n'y a pas plus de signe que cela, je ne courtise pas, c'est tout.
Puis il y a bien plus de petits symboles sur les titres comme "Viola", "Ma sainte Nitouche", "la Trêve de l'Amour", "Jérémie", "Combien de Fois" etc...
Hallmusique.net : Et être en première page du site "Popjustice", chanson du jour, quel effet ça fait, pour une petite française ?
Najoua BELYZEL : Ce n'est pas qu'un effet que cela a causé sur une petite artiste comme moi (rires...)
J'ai adoré. It's Amazing and it's French...
(nldr : Najoua cite un passage de l'article de Popjustice)
Hallmusique.net : "M (Hey hey hey)" fait suite à "La Bienvenue", "Viens", et "Quand Revient l'Eté". Sans parler d'échec, l'accueil réservé à ces trois titres a été un peu plus "frais" que pour ceux qui t'ont révélé. Est-ce que cela a quelque chose à voir avec la date de sortie de ton Album, souvent repoussée ?
Najoua BELYZEL : Non... au contraire l'Album a été repoussé parce qu'il n'était pas prêt et pas comme il devait l'être. Tout simplement parce qu'avec Christophe CASANAVE, nous voulions donner le meilleur de nous même quitte à prendre le temps que d'autres choses ne prennent pas.
La reprise de "Viens, Viens" de Marie LAFORET c'est une autre histoire. Un Album ne se fait pas dans la facilité, je n'interviens que lorsque j'ai des choses à dire et à défendre et si l'album a été repoussé c'est parce que des rumeurs couraient et qu'un album ne s'impose pas par les autres et pour les autres, sinon cela ne s'appelle plus de l'artistique mais plutôt de l'artisanal.
Hallmusique.net : On a pu lire que tu avais perdu quelques unes de tes maquettes, suite à un problème informatique : on espère que tu as installé un bon antivirus, désormais ?
Najoua BELYZEL : Najoua éclate de rire (ndlr, par crainte d'être pris pour des VRP envoyés par Avast ou Norton, nous nous sommes donc abstenus)
 
 

 

  Informations - Exclusivités - Découvertes