Page précédente ¤¤¤¤¤¤ Happy et Fax, Lille [Mercredi 13 Décembre 2006] ¤¤¤¤¤¤  Page suivante

   

<Le Showcase Network Café - Photographies>

Interview de Najoua BELYZEL au Happy et Fax// Mercredi 13 Décembre 2006

 

 
Animateur : C'est toi qui fait la voix au début ? Et alors Benoit t'es allé en discothèque ? C'est toi ? C'est toi qui a fait les textes ?

Najoua : Non, c'est pas moi. Le jour même de l'enregistrement, je savais pas ce que je chantais, c'est-à-dire que j'étais tellement contente...

Animateur : De chanter !
Najoua : De rencontrer quelqu'un comme Christophe CAZANAVE qui a fait ressortir celle que j'étais vraiment, parce que j'étais Najoua MAZOURI, j'écrivais des textes et il a révélé Najoua BELYZEL qui sommeillait en moi. Et donc ça a été vraiment la rencontre clé, la rencontre importante, le premier tournant...
Animateur : Depuis "Gabriel" y a eu l'Album "Entre Deux Mondes, en Equilibre", il y a eu "Je Ferme les Yeux", il y a eu "Comme Toi", il y a eu "Rentrez aux USA", y en a plein... Et t'es déjà Disque d'Or ?
Najoua : Disque d'Or, oui...
Animateur : Eh ben oui Forcément. Combien d'exemplaires vendus en tout ?

Najoua : Je dois tout ça à ces gens là...

Animateur : Et bien bravo ! On vous applaudit, c'est grâce à vous. Tu es la deuxième chanteuse à mettre le prénom "Gabriel" en avant puisque Johnny Hallyday l'avait fait
Najoua : Au féminin "Gabriel"
Animateur : Oui, c'est vrai. Bon dans un instant on continue à discuter avec Najoua BELYZEL évidemment, on fera des petites bêtises, on te posera des questions un petit peu perso pour rigoler, questionnaire spontané et Jarod fera le thème astral. Bonjour en direct du Network Café de Lille...
Najoua : Ils sont chauds...
Animateur : Najoua BELYZEL, ils sont chauds justement pour le show tout à l'heure à 20 heures, Najoua BELYZEL en live et tout en live, parce que tout le monde ne le fait pas, en live avec ses musiciens
Najoua : Et c'est ma première fois
Animateur : Et c'est en plus la première et c'est ici, pour vous, avec Contact
Najoua : J'ai choisi de le faire ici parce que je remercie beaucoup "Contact" parce que ça a même été les premiers à passer en tout cas "Gabriel" à la radio, à me soutenir et donc c'est normal
Animateur : Et bien merci à toi en tout cas d'avoir choisi "Contact" pour ta première hein ! On peut te le dire maintenant, Jarod ne voulait pas. On s'est battu pour qu'il accepte... Juste avant qu'on fasse le questionnaire spontané, j'ai entendu dans une interview ou je l'ai lu, je m'en souviens plus... qu'en fait à propos de ta voix, on te demandait comment tu travaillais ta voix et tout ça, tu disais c'est rigolo à la base ce que je fais avec ma voix, tout le style Najoua BELYZEL...
Najoua : Les gens pensaient enfin... Les gens pensent, pensent encore surtout que la voix est trafiquée
Animateur : Parce qu'en fait c'est un défaut à la base de ta voix que t'as exploité pour en faire ton style
Najoua : Exactement au départ je ne voulais pas, comme je le disais tout à l'heure, je ne voulais pas être chanteuse, j'ai jamais pensé une seule fois à le devenir, et ça m'est tombé dessus un peu comme soit un accident, soit un cadeau de la vie. Je pense que Dieu nous a tous donné un don après il suffit qu'il se révèle...
Animateur : A part Fax, il a oublié Fax mais franchement tous les autres...
Najoua : Moi ce qui primait surtout c'est l'écriture, c'est un exécutoire. J'imaginais beaucoup de chose et j'avais envie, oui, de parler, d' exulter,  et puis quand j'ai rencontré donc le fameux Christophe CAZANAVE,  qui m'a dit "Mais qui d'autre mieux que toi peut interpréter tes MOTS et tes MAUX... Ben voilà c'est après Benoit, Benoit...
Animateur : C'est pour rigoler
Najoua : J'avais une voix blanche, j'étais choriste
Animateur : Oui, oui...
Najoua : Il y avait pas de timbre et quand j'ai essayé... Ca a commencé avec des chansons vite faits comme ça sur maquette, et on s'est rendu compte que j'avais un gros problème dans la voix, c'était un problème de respiration
Animateur : Oui...
Najoua : J'arrivais pas à tenir les notes. Donc on s'est dit plutôt que de rester négatif, on va transformer ce défaut là en qualité et donc à la fin
Animateur : Et ben voilà...
Najoua : Ben je beugle, je suis désolée mais... On dirait une chèvre mais...
Animateur : Mais non ça fait tout l'effet Najoua BELYZEL, en même temps c'est contrôlé, c'est pas non plus Julien CLERC
Najoua : Non, ça peut être insupportable comme ça peut être très très beau, ça dépend les gens voilà. Pas ceux qui sont là je crois... aiment ?
Animateur : Ceux qui sont là trouvent ça beau. D'accord ! On se fait le petit questionnaire spontané ensuite on se laissera un peu de temps, on fera une pause et on attaquera le thème astral de Najoua BELYZEL juste avant de parler des chansons plus en profondeur et du message et tout ça. Tu as droit à un joker si tu veux pas répondre, t'es pas obligée de répondre. Mariée ou Célibataire ?
Najoua : Alors comme je ne suis pas mariée, je suis célibataire
Animateur : Voilà
Najoua : C'est pas mal non ?
Animateur : C'est une bonne réponse. Tu aimes les filles ou les garçons ou les deux ?
Najoua : Moi j'aime tout le monde
Animateur : D'accord, très bien. Ton acteur préféré ?
Najoua : Mon acteur préféré ? Il est mort.
Stéphane L : Ben zut ! c'est parfois les meilleurs. C'est qui ?
Najoua : Il y en a plusieurs...
Animateur : Celui qui est mort !
Najoua : Euh ! Alors son nom... Son nom... Son nom... Celui qui a joué Landru
Animateur : Landru ?
Najoua : Il s'appelle... Oh la la Mon Dieu ! Il s'appelle... Aidez moi !
Animateur : Lino Ventura non ?
Najoua : Le premier Landru
Animateur : Le premier Landru ?
Najoua : Il date de... 1960, des années 1960
Animateur : Nous on est trop jeunes, on peut pas savoir. T'as pas vu ?
Najoua : Non...
Animateur : La nouvelle Miss France, elle est pas belle mais elle a une très très belle poitrine
Najoua : Il est pas gentil hein ?
Animateur : Dans un instant... Dans un instant...
Najoua : J'ai pas répondu hein à ta question 
Animateur : Ah ! pardon excuse moi ...
Najoua : Ni l'une ni l'autre... Allez !
Animateur : Cynthia...
Najoua : Ni l'une, ni l'autre...
Interview réalisée au Happy et Fax, avec Radio Contact <Copyright Radio Contact>